AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour le bien de la France ! [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lou-Tommie Apple

Lou-Tommie Apple

Date d'inscription : 18/05/2010
Avatar : Bonnie Wright
Parti : Résistance, pour la France !

Pour le bien de la France ! [Libre] Vide
MessageSujet: Pour le bien de la France ! [Libre]   Pour le bien de la France ! [Libre] EmptyJeu 20 Mai - 18:06

Je courrai à travers les broussailles, espérant atteindre Fourcès, connu pour être le "village des résistants". Je comptai bien trouver de l'aide, et, peut-être, un logement, là bas. J'avait squatté des maisons abandonnées sur Paris, mais je ne pouvait jamais y rester trop longtemps dans chacune. J'avait même failli me faire prendre dans une maison d'un collabo. Depuis que j'avait quitté ma famille, je n'avait plus aucun lien avec personne. J'était libre comme l'air. J'avait enfilé le blouson nazi "emprunté" à un soldat Allemand, et un jean coupé au genoux. Mon t-shirt beige trouvé dans une maison vide, avait surement appartenu à un garçon, vu le look et la taille. Mais je n'avait rien d'autre, et ces fringues m'allaient trés bien. Le blouson permettait de passer partout. C'était bien pratique. Mes cheveux étaient noués en une queue de cheval faite à la va-vite, cachés sous une caquette en cuir. Le tout complété par une besace contenant quelques pièces et fausses pièces d'identitées.

Mon stratagème était simple, pour passer les controles protégeants Paris. J'avait la tenue du parfait petit collabo, un passeport au nom d'un garçon me ressemblant vaguement et... de la chance. Il m'en faudrait bien. Le policier m'observa, et me demanda une pièce d'identitée. Tendant le passeport, je croisai les doigts.


- Vas-y, gamin, t'as l'air d'etre dans notre camp, dit l'officier avec un accent allemand trés prononcé en me rendant le passeport.

- Merci m'sieur ! Dis-je en remettant ma visière et attrapant le document.

Une fois hors de portée, je sourit à pleine dents. Tout avait fonctionné à merveille. J'arrivai enfin devant le village, d'apparence paisible. Qui ne l'était surement pas autant que ça, de ce qu'on m'en avait raconté... Je gardai mes affaires, pas tout à fait sur qu'il n'y ait pas de nazis dans les parages.

Je montai dans un arbre pour voir les environs. Une ferme, quelques maisonnettes, une église. C'était minuscule. Je redescendit d'un bond, et commençai à me diriger vers l'église. Je sursautai violemment en sentant une présence derrière moi.
Revenir en haut Aller en bas
Alain White

Alain White

Date d'inscription : 15/05/2010
Avatar : Alex Pettyfer
Parti : Hendersen's boys

Pour le bien de la France ! [Libre] Vide
MessageSujet: Re: Pour le bien de la France ! [Libre]   Pour le bien de la France ! [Libre] EmptyJeu 20 Mai - 18:38

Alain était partit de Paris, en train. Son rôle dans le convoi était de faire le tour des wagons, à chaque arrêts, pour graisser les essieux. Durant les voyages, il restait à l'arrière du convoi, dans le wagon à bétail. Mais par ces temps, peu d'animaux étaient envoyé d'un bout à l'autre du pays.

Comme personne ne se souciait de lui, il avait aisément pu sauter du train en marche alors qu'il traversait un champs de broussailles. Les arbustes avaient cachés sa roulade et il s'était retrouvé sur la terre ferme, couvert de poussière. Il resta caché jusqu'à ce que le train disparaisse à l'horizon. Puis, quand il fut certain que plus personne ne pourrait l'apercevoir, il se releva, épousseta ses habits et commença sa marche en direction du village de Fourcès, ou Alain avait des messages à faire passer en Angleterre et aux résistants.

A proximité du village, il eut une bien étrange vision: dans un arbre, un gosse, visiblement observait le village. Quand il descendit de l'arbre, Alain eut un mouvement de recul. Le mioche portait un blouson allemand... de nazis. Sans faire aucun bruit, le jeune homme s'approcha. Les résistants utilisaient parfois des enfants pour faire circuler les messages. Pourquoi les Boches ne feraient pas la même chose?

Sans attendre, il empoigna le gamin et le tira à l'écart.

- Qu'est-ce qu'un petit collabo fout ici?

Le simple fait de penser que ce mioche trahissait la France lui donnait envie de le tabasser. Il devait se maîtriser pour ne pas frapper.
Revenir en haut Aller en bas
Lou-Tommie Apple

Lou-Tommie Apple

Date d'inscription : 18/05/2010
Avatar : Bonnie Wright
Parti : Résistance, pour la France !

Pour le bien de la France ! [Libre] Vide
MessageSujet: Re: Pour le bien de la France ! [Libre]   Pour le bien de la France ! [Libre] EmptyJeu 20 Mai - 18:51

Une main m'aggripa et me tira à l'écart. Je me retrouvai nez à nez avec un garçon, blond, dans les 16 ans, plutot mignon. Et il n'avait pas l'air d'apprécier ma tenue. Il me lança sans ménagement :

- Qu'est-ce qu'un petit collabo fout ici?

Je retirai ma casquette, laissant voir ma queue de cheval. Ensuite, je détachai mon blouson et le jetai à terre. Je m'assit finalement contre un tronc d'arbre, loin de vue, obligeant le garçon à faire de même. Quand tout ce manège fut fini, je me tournai en pointant un doigt sur mes lèvres.

- Chut. Je suis pas collabo. Plutot mourir que de bosser pour ces salauds de Boches ! Et si tu te demandes pourquoi je suis déguisée en garçon et en collabo, c'est pour passer les barrages. J'ai pas la chance d'avoir un passe partout.

Je me demandai ce qu'il faudrait pour qu'il me croie. Bon, déja, une bonne nouvelle était là. Il m'avait prise pour un garçon, collabo, en plus !

- Le blouson ? Je l'ai piqué à un nazi. Tient, regarde, c'est même pas ma taille ! Je l'avait gardé, on sait jamais avec tout ces Boches qui trainent... Je suis ici pour chercher de l'aide, et voir si je peut servir à quelque chose. J'ai plus de maison, j'ai quitté ma famille. Tu me crois maintenant ?

Je secouai mes cheveux et lui tendit la main.

- Moi, c'est Lou.
Revenir en haut Aller en bas
Alain White

Alain White

Date d'inscription : 15/05/2010
Avatar : Alex Pettyfer
Parti : Hendersen's boys

Pour le bien de la France ! [Libre] Vide
MessageSujet: Re: Pour le bien de la France ! [Libre]   Pour le bien de la France ! [Libre] EmptyJeu 20 Mai - 20:12

Une fois à l'écart de la rue, Alain s'attendait à ce que, une fois la surprise passée, le mioche se débatte. A sa plus grande surprise tout ce qu'il fit fut enlever sa casquette.

Au vu de la queue de cheval, Alain lâcha l'épaule qu'il avait fermement serrée jusqu'ici. La fillette, puis que c'en était une, enleva ensuite le blouson nazi et calmement s'assit contre l'arbre proche.Elle fit signe à Alain de se taire.

- Chut. Je suis pas collabo. Plutôt mourir que de bosser pour ces salauds de Boches ! Et si tu te demandes pourquoi je suis déguisée en garçon et en collabo, c'est pour passer les barrages. J'ai pas la chance d'avoir un passe partout.

Comme si elle avait deviné la question, elle poursuivit:

- Le blouson ? Je l'ai piqué à un nazi. Tient, regarde, c'est même pas ma taille ! Je l'avait gardé, on sait jamais avec tout ces Boches qui trainent... Je suis ici pour chercher de
l'aide, et voir si je peut servir à quelque chose. J'ai plus de maison, j'ai quitté ma famille. Tu me crois maintenant ?


Puis elle ajouta:

- Moi, c'est Lou.

L'attitude du jeune homme changea du tout au tout durant le récit de la fillette. Avant, il ne voyait qu'un petit collabo. Mais maintenant, de savoir qu'elle avait fait tout le chemin, depuis Paris, à pieds et avec des faux papiers. Peu de personnes, même adultes, aurait eu tant de courage. Le nombre de résistants qui était prêt à passer outre les barrages allemands n'était pas bien grand. Cette fille avait l'étoffe d'un héros. Il lui sourit et serra avec plaisir sa main.

- Moi c'est Alain. Désolé pour tout à l'heure, mais j'ai vraiment eu peur que les Boches aient infiltrés le village. Mais tu as eu un sacré cran de venir jusqu'ici. Tu verras, les habitants vont pouvoir t'aider, mais il est tard, la nuit va bientôt tomber. On devrait aller voir à l'auberge si quelqu'un peut t'héberger.
Revenir en haut Aller en bas
Lou-Tommie Apple

Lou-Tommie Apple

Date d'inscription : 18/05/2010
Avatar : Bonnie Wright
Parti : Résistance, pour la France !

Pour le bien de la France ! [Libre] Vide
MessageSujet: Re: Pour le bien de la France ! [Libre]   Pour le bien de la France ! [Libre] EmptyVen 21 Mai - 17:37

- Moi c'est Alain. Désolé pour tout à l'heure, mais j'ai vraiment eu peur que les Boches aient infiltrés le village. Mais tu as eu un sacré cran de venir jusqu'ici. Tu verras, les habitants vont pouvoir t'aider, mais il est tard, la nuit va bientôt tomber. On devrait aller voir à l'auberge si quelqu'un peut t'héberger.

Il me croyait. Son sourire et sa chaleureuse poignée de main le prouvait. Peut être que je venait de me faire, enfin, un ami dans ce monde ou la Gestapo contrôlait. Un monde ou personne n'était libre. 

Alain n'avait pas tord, le jour commençait a décliner. Il avait l'air de bien connaitre les lieux. C'est a ce moment la qu'une question se posa dans mon esprit. Était il résistant, ou un simple adolescent perdu, comme beaucoup d'autres. Je marchai en direction de l'auberge. Il ne risquait pas d'y avoir grand monde, en ces temps de guerre. J'en profitai pour détailler le garçon qui m'accompagnait, me promettant de lui demander ce qu'il faisait ici. Il avait des cheveux blonds en bataille, des yeux bleus-verts. Il était très grand, dans les 1m80. Et faisait sûrement plus que son âge.


- Si c'est pas trop indiscret, commençais-je, je pourrai savoir ce que tu fait ici... ?

Je continuai à marcher, arrivant enfin à l'auberge. C'était un bâtiment de style campagnard, des murs en brique et un toit en tuile. Une fenêtre brisée par un éclat d'obu donnait un oeil sur l'intérieur, ou des tables et des chaises étaient posées prêt d'un bar. L'endroit était basique, mais il respirait la joie de vivre. J'avait l'impression que peu de soldats s'étaient aventurés jusqu'ici. Je commençai à pousser la porte, quand un vent frais la fit claquer. J'enfilai rapidement mon blouson, et entrai. J'attendait la réponse d'Alain, il m'intriguait. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Alain White

Alain White

Date d'inscription : 15/05/2010
Avatar : Alex Pettyfer
Parti : Hendersen's boys

Pour le bien de la France ! [Libre] Vide
MessageSujet: Re: Pour le bien de la France ! [Libre]   Pour le bien de la France ! [Libre] EmptyVen 21 Mai - 23:06

Alain sourit à Lou. Finalement, les apparences étaient trompeuses. Mais si cette fille persistait dans son idée, ils allaient être amenés à se côtoyer souvent.

Ils se mirent en route, en direction de l'auberge. A cette heure, les fenêtres étaient déjà, par prudence, recouvertes de l'épais tissus bleu foncé empêchant les bombardiers de repérer le village, la nuit.

- Si c'est pas trop indiscret, commençais-je, je pourrai savoir ce que tu fait ici... ?

Il savait bien que cette question allait venir. Elle allait enfin savoir qu'elle n'était pas la seule mineur à vouloir œuvrer pour la liberté du pays.

- Je suis apprenti cheminot. Mon boulot, c'est de voyager avec un train pour en assurer la maintenance. Je passe dans les principales villes. Je suis en quelques sortes un téléphone humain pour la résistance. Fourcès est le point névralgique. J'apporte des nouvelles, je passe des messages. Je fais ce que je peux en somme!

Ils étaient maintenant devant l'auberge Lou allait pousser la porte. Elle avait d'ailleurs commencé à pousser la porte quand par bonheur, une forte bourrasque l'obligea à remettre son blouson, faisant claquer la porte.

Alain, qui connaissait la procédure par cœur frappa à la porte, avec un rythme particulier. Toc-toc toc-toc-toc toc toc-toc. A l'intérieur, une voix bourrue se fit entendre.

- C'est pourquoi?

- C'est l'caviste! J'ai votre commande, du cabernet...

- Cabernet d'Anjou?

- En joue, feu!


Le mot de passe correctement énoncé, un raclement de chaise se fit entendre et la porte s'ouvrit, sur l'intérieur de l'auberge plongée dans le noir. Ils ne pouvaient pas prendre le risque qu'une porte entre-baillée se voie. La porte se referma et la lumière fut rallumée. Quatre paires d'yeux nous fixèrent. Bien entendu, ils regardèrent avec méfiance Lou, qui portait toujours son blouson nazi.

- Ça va, elle est de notre côté. Elle vient de se taper le trajet depuis Paris, à pieds.

Le Père Nicolas se leva et se planta devant Lou, attendant visiblement qu'elle dise quelque chose. Alain remarqua que pour une fois, il ne portait pas sa soutane. Il avait toujours eu un petit faible pour le curé. Après tout, il était vraiment pas mal foutu... Mais cette idée scandalisait le jeune homme, qui, une fois de plus se maudit.


Revenir en haut Aller en bas
Lou-Tommie Apple

Lou-Tommie Apple

Date d'inscription : 18/05/2010
Avatar : Bonnie Wright
Parti : Résistance, pour la France !

Pour le bien de la France ! [Libre] Vide
MessageSujet: Re: Pour le bien de la France ! [Libre]   Pour le bien de la France ! [Libre] EmptySam 22 Mai - 7:07

- Je suis apprenti cheminot. Mon boulot, c'est de voyager avec un train pour en assurer la maintenance. Je passe dans les principales villes. Je suis en quelques sortes un téléphone humain pour la résistance. Fourcès est le point névralgique. J'apporte des nouvelles, je passe des messages. Je fais ce que je peux en somme!

J'acquiescai. Le nombre de résistants étaient plus élevés que ce que je n'avait imaginé. Alain frappa à la porte, un nombre de coups réguliers. Surement un mot de passe... ? Un étrange dialogue se déroula sous mes yeux :

- C'est pourquoi?

- C'est l'caviste! J'ai votre commande, du cabernet...

- Cabernet d'Anjou?

- En joue, feu!

Oui, c'était bien le mot de passe. Il faydrait que je me renseigne, si je voulait passer dans des auberges résistantes, surtout avec ce blouson nazi. Il était pratique pour trainer du coté de Paris, moins quand il s'agissait d'etre avec les résistants. 4 paires d'yeux me fixaient. J'esquissait un sourire géné, quand Alain calma le jeu :

- Ça va, elle est de notre côté. Elle vient de se taper le trajet depuis Paris, à pieds.

Un homme vint se planter devant moi. Il semblait attndre que je dise quelque chose. Je décidai de me présenter, puisque ça semblait être la meilleure chose à faire dans cette situation.

- Euh, bonjour... Moi c'est Lou. Et vous ?

Comme à Alain, je n'avait pas dit mon nom complet. Sa consonnance était anglaise, et ce n'était jamais bon avec tout ces nazis qui tranaient. Même si j'était avec des résistants, on ne savait jamais... La vie m'avait appris à me méfier de tout le monde. Même d emes parents. Et, encore heureux, je n'utilisait pas le nom de mon père, mais le nom d ejeune fille de ma mère, qui est née française mais d'un père anglais. Plutot mourir que de porter un nom allemand... !
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas J. Oxford

Nicolas J. Oxford

Date d'inscription : 15/05/2010
Avatar : Gaspard Ulliel
Parti : Hendersen's Boys

Pour le bien de la France ! [Libre] Vide
MessageSujet: Re: Pour le bien de la France ! [Libre]   Pour le bien de la France ! [Libre] EmptySam 22 Mai - 12:19

Cours, cours *dadadada*

J'étais allé à Paris pour me renseigner sur le tour que prenait la Résistance. Plutôt bon, mais pas assez, nous devions les aider. Après avoir envoyé un long rapport, une source sure m'informait qui l'y avait un village, pas si loin que ça, de Résistants. Je devais y aller pour récupérer des informations. Cette source, je l'ai désormais perdue de vue. On m'a dit de demander un certain Père Nicolas dans une auberge. Puis, il m'avait dit un code relativement compliqué. Que faisait ces gens... ? Donner leur confiance si rapidement. Petit sourire, je me retourne car quelqu'un m'a tapé l'épaule mais personne. Quand je fais volte-face pour demander plus d'informations à la Source, il a disparu.

Je pris le train le plus rapide pour Marseille, le plus au Sud et montrait ma fausse carte d'identitée nazie allemande, en le saluant d'un Güten Tag! cynique. J'avais le sourire le plus fourbe, le plus sadique possible. J'ignorais mes préjugés comme quoi tout les Allemands étaient nazis. Ce n'était pas forcément vrai... mais pas forcément faux non plus. Que dire? Le voyage fut plutôt rapide, je parlais avec mon voisin en allemande parfait que j'avais appris durant l'Occupation. Quand nous arrivâmes en Provence, je mis mon sac sur mon épaule et m'excusais auprès de mon interlocuteur. Quand je repérais des buissons, je cassais une vitre, courut le long du couloir et défonçais la porte. Dans la chute sur le sol de campagne, je m'écorchais le genou mais réussit tout de même à me relever tandis que le train partait, dans un concert de fumée et de bruit.

Je sortis une boussole de mon sac, qui avait été sauvé de la chute. Je ne pense pas que les Bosches me suivrait jusqu'ici et je jurais en anglais quand je trébuchais contre un caillou de la taille de... de mon poing, hum. Je remis mon sac sur mon épaule et aperçut de la fumée au loin. Le village. Je courut et surpris deux personnes, un gosse qui devait à pein faire douze ans, et White. Je crois que, effectivement, c'était cela son nom. Je l'avais déjà vu, ce rigolo. Un Hendersen's boys, encore. Je souris énigmatiquement en restant en arrière. Je les regardais se chamailler, on dirait, et finalement prendre la route vers Fourcès. Je les suivis, en restait loin pour ne pas être repéré. Je les vis s'arrêter devant l'auberge que je recherchais.

Je m'approchais à portée de voix et les écoutait attentivement. White fit le code que j'avais complétement oublié. Je fermais les yeux pour le m'en souvenir. Je les regardais, curieux. Tout noir, pourtant j'avais entendu une voix, hum. Interessant. Quand ils furent entrés, je me laissais glisser sur le mur et sortit un morceau de fromage de mon sac. Avec un soupir, je le finis puis me relevais. Je pris mon plus beau sourire, époussetais mes vêtements et me dirigait d'un pas décidé vers la porte. Je frappais, prenant le bon ton et la bonne mélodie. Toc-toc toc-toc-toc toc toc-toc. Cela, exactement. Un grosse voix se fit entendre, très méfiante. Sans doute plus que quand White avait tapé. Tant de visiteurs en si peu de temps.

VOIX BOURRUE - « C'est pourquoi? »
NICOLAS - « C'est le caviste. J'ai votre commande, du cabernet. »
VOIX BOURRUE - « Hum. Cabernet d'Anjou? »
NICOLAS - « En joue, feu! »

Un grognement? Un revolver qui se charge? Ai-je bien entendu? Pour ma défense, je sortis de mon pantalon un revolver que j'avais chouré à un nazi. Je tenais mon bras dans mon dos, si bien que l'on ne pouvait voir que j'étais armé. Je pris un sourire angélique. La porte s'entrouvrit sur une pièce dans le noir. Je me figeais et avançais lentement. Quand je fus dans l'auberge, on fermais la porte et allumais la lumière ; je pus enfin voir le revolver et le fusil pointés sur ma personne. Six personnes, le gosse qui était en fait une fille, White, et quatre que je n'identifiais pas.

INCONNU - « Lâche-ton arme, petit collabo! »

Je m'exécutais et le revolver tombait dans un bruit mat. Je levais les mains et me tournais vers White qui me regardait d'un air bizarre ; sans prendre garde des armes pointées vers moi, je fis quelques pas dans sa direction. En dénigrant l'enfant, je m'approchais encore plus de l'agent.

NICOLAS - « Tu me reconnais, hein? Pour que la France soit celle que nous cherchions, pour que ce que nous cherchions soit la liberté! »

Un mot de passe parmi tant d'autres! J'aurais pu en déclamer plusieurs, mais que faire, c'était le seul qui me venait à l'esprit qui me semblait embrumé. J'attendais impatiemment sa réaction, sans me préoccuper de la jeune fille et de l'homme de foi. Je comprenais parfaitement que l'on me prenne pour un collabo, j'étais venu juste après deux visiteurs innatendus! J'exprimerais ma requète par rapport au Père Nicolas -mon homonyme- après que les armes soit baissées.
Heum, dans longtemps?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pour le bien de la France ! [Libre] Vide
MessageSujet: Re: Pour le bien de la France ! [Libre]   Pour le bien de la France ! [Libre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour le bien de la France ! [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Henderson's Boys :: 
Et Pour le Reste...
 :: 
Village de Fourcès - Zone Libre
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit